Information

L’accès aux lieux de culture est soumis à la présentation d’un Pass sanitaire européen. Les spectateurs ne résidant pas en Europe devront se munir d'un document sanitaire officiel équivalent.

Suivez-nous

v Salle Jean Vilar

1-8 déc 2021

Lia Rodrigues

Encantado

Images des répétitions
Photo des répétitions © Sammi Landweer
Photo des répétitions © Sammi Landweer
Photo des répétitions © Sammi Landweer
Photo des répétitions © Sammi Landweer
Photo des répétitions © Sammi Landweer
Photo des répétitions © Sammi Landweer
Photo des répétitions © Sammi Landweer
Photo des répétitions © Sammi Landweer
Photo des répétitions © Sammi Landweer
Photo des répétitions © Sammi Landweer

Lia Rodrigues - Artiste associée
Première en France

Nouvelle création de Lia Rodrigues, Encantado promet un enchantement chorégraphique autant qu’une réflexion sur notre devenir commun. Une danse sans fin.

A chacune de ses créations, Lia Rodrigues porte un peu plus loin, un peu plus fort la voix des soulèvements poétiques. Encantado ne devrait pas échapper à la règle. Si ce terme, en latin évoque un enchantement ou un sortilège magique, il fait, au Brésil, référence à des entités appartenant aux manières afro-américaines de percevoir le monde. « Il faut découvrir un protocole pour être ensemble. Avec les artistes de la compagnie, on se demande comment enchanter nos peurs et nous mettre dans le collectif, proches les uns des autres ? Comment enchanter nos idées et nos corps en les transformant en images, danses et paysages ? » résume Lia Rodrigues.  Encantado sera également riche d’une compagnie en partie renouvelée. 200 danseurs auditionnés pour une présélection en ligne et autant d’espoirs. « Plus que jamais, il est nécessaire de générer du travail pour la danse ici au Brésil ». 

Philippe Noisette

 

Dans la presse :

"On ne fait rien tout seul. C'est seulement dans le collectif qu'on arrive à avoir des forces". (...) "Il est important que les gens comprennent notre situation sous la présidence de Bolsonaro. Son régime vise à détruire le pays dans tous les secteurs qui font sa grandeur : sa culture, l'Amazonie, la santé... On doit être très fort pour résister et continuer, mais on a encore le droit de s'exprimer et il ne faut pas le perdre. " Lia Rodrigues, propos recueillis par Ariane Bavelier, extrait de l'article "Lia Rodrigues, une aventure de la danse, Le Figaro, 3/9/21.

Sans doute, il y a dans l'œuvre de Lia Rodrigues, une autre manière de danser et d'habiter le corps. Où la nudité est vécue sur scène avec évidence, comme une ode sensuelle à notre humanité. Où l'ancrage terrien, voire tellurique laisse exploser une furieuse énergie vitale comme dans Furia, en 2018. Avec Encantado, sa nouvelle création, on parie volontiers sur la même urgence. Répétée avec sa compagnie composée de danseurs formé à Maré et ailleurs, elle est inspirée des esprits hantant et protégeant la nature propres aux cosmogonies amérindiennes ou africaines. Car Lia Rodrigues, "femme de la classe blanche donc privilégiée", comme elle se définit elle-même, se fait un devoir d'être à l'écoute de toutes les sources qui coulent au Brésil et mêle les origines au sein de la compagnie dans un désir d'harmonie. "On aura la magie pour guide, mais ce n'est pas notre sujet... Nous voulions d'abord nous sentir "enchantés" pour avoir la force de transformer nos corps en paysages, car l'époque n'est pas si paisible ni si propice à la création". Emmanuelle Bouchez, extrait de l'article "Le Portrait de Lie rodrigues", Télérama, 4/9/21

Dans les spectacles de Lia Rodrigues, le groupe fait masse et se soulève comme une horde, une houle, s'abattant sur scène avec une vigueur sans cesse renouvelée. Il sait aussi se lover au sol pour se chercher des appuis dans la douceur. (...) Entre déferlement organique et rébellion communautaire, sa maîtrise est soufflée par la passion du faire ensemble, et cimentée par une intense et fervente proximité avec les danseurs. Rosita Boisseau, extrait de l'article "Les cinq piliers de Lia Rodrigues", Le Monde, 27/9/21

L'aventure Rodrigues détone car elle impose une approche collective de l'écriture chorégraphique et une vision de la relation à l'autre qui se définit par le vertige. Thomas Hahn, extrait de l'article "Le Vertige Rodrigues", Transfuge, 10/21

Mon travail commence toujours par la lecture d'un ou plusieurs livres. Dans le cas d'Encantado, Une écologie décoloniale de Malcolm Ferdinand et Torto Arado d'Itamar Vieira Junior ont été très importants. Dans le second, il est fait mention des "encantados", qui sont des entités d'une cosmogonie afro-amérindienne se déplaçant entre ciel et terre, tranformant les jungles et les eaux en lieux sacrés et ayant des pouvoirs de guérison. C'est à partir de cette idée que je me suis demandée comment apporter un enchantement  dans nos vies et dans notre création. Entretien avec Lia Rodrigues, par Delphine Baffour, La Terrasse, 18/10/21

Encantado s’offre comme une éblouissante fête chamarrée et débridée qui galvanise aussi bien les sens que l’esprit. Sceneweb.fr, 12/21

Une danse sans fin visuellement splendide. Les Échos, 12/21

Dans le Brésil de Bolsonaro, Lia Rodrigues impose sa danse terrienne, dotée d'une forte énergie vitale. Télérama Sortir, 12/21

La joie, ça peut être aussi un moyen de lutter, de résister. C'est important qu'on n'oublie pas ça, notre lutte doit être joyeuse.  Propos recueillis par l'AFP, 12/21

Bien qu’ayant l’apparence d’un joyeux bordel, Encantado est une vraie performance où tout est millimétré, un travail d’une minutie sidérante. Entre rêve écologique et fable anthropologique, la dernière création de la brésilienne est une belle fête des esprits qui donne à croire en des lendemains enchantés. L'œil d'Olivier, 12/21

Plus qu'une célébration de la vie, un acte de résistance à l'éloquence magnifique. La Croix, 12/21

Avec une économie de moyens qui met en lumière sa fantastique inventivité, Lia Rodrigues ré-enchante en créant Encantados notre monde meurtri. Magnifique. La Terrasse, 12/21

Encantado est un spectacle qui se mérite, et qui affrontera l'austérité du premier quart d'heure sera mille fois recompensé car il assistera à la naissance d'un monde. i/o gazette, 12/21

Une envie communicative de réenchanter le monde et les corps. ResMusica, 12/21

Une chorégraphie de résistance qui célèbre la force du collectif. France Inter, 12/21

L’hymne à la joie de Lia Rodrigues. La chorégraphe brésilienne lui donne une urgence, une liberté, et une saveur éblouissantes et salutaires. Le Figaro, 12/21

Cette libre et folle exploration, entre camouflage et travestissement, souffle un grand vent d'enfance et de joie. Le Monde, 12/21

Encantado est une pièce baroque et explosive qui agit comme un rituel contre la domination raciale et sexuelle. Libération, 12/21

 

Avec le festival d'Automne à Paris dans le cadre du Portrait Lia Rodrigues

Chaillot à tout instant

Aller plus loin

Tarifs B

Pass liberté

Détenteur du Pass liberté (coût du Pass : 30€)
27 €
Détenteur du Pass liberté jeune (coût du Pass : 10€)*
12 €
Accompagnateur de 28 ans et +
27 €
Accompagnateur - de 28 ans
12 €


* Je suis détenteur du Pass liberté jeune : si mon accompagnateur
a lui aussi moins de 28 ans, sa place est offerte grâce au mécénat
de la Caisse d’Épargne Île-de-France, dans la limite des places disponibles.

Tout public

Tarif plein
39 €
65 ans et +
34 €
18 / 27 ans
14 €
moins de 18 ans
12 €
Demandeur d'emploi
17 €
Bénéficiaire de minima sociaux
8 €
Situation de handicap sensoriel*
23 €
Groupe (à partir de 10 personnes)
25 €
Groupe scolaire sur temps scolaire (un accompagnateur gratuit pour 15 élèves)
6 €


*Sur les représentations en collaboration avec Accès Culture et les représentations des jours d’ateliers adaptés