Suivez-nous

Vânia Doutel Vaz

La Fabrique Chaillot : résidence du 10 mai au 2 juin 2022

© Theo Gold
©DR Vânia Doutel Vaz
©DR Vânia Doutel Vaz

À propos de Vânia Doutel Vaz

Vânia Doutel Vaz est une danseuse Angolaise née au Portugal. Vaz a étudié la danse à l'Académie Royale de Danse, au Conservatoire National de la Danse et au Forum Dança à Lisbonne. Elle a été membre de la Companhia Portuguesa de Bailado Contemporâneo and Nederlands Dans Theater, du Cedar Lake Contemporary Ballet (CLCB) et de la compagnie théâtrale PUNCHDRUNK.

Vaz a notamment collaboré avec : Trajal Harrell, in Maggie the Cat at the MIF (UK), Medea à la Fondation Onassis (GR), Séance de Travail au Schauspielhaus Bochum(DE), Friend of a Friend, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain (FR);Eszter Salamon, in Still Dance For Nothing pour l'Alkantara Festival; Uri Aran,in Multicolored Blue au Sant’Andrea de Scaphis, Rome, pour l'entreprise Gavin Brown; Tânia Carvalho, en tant que membre de la distribution originale dans Onironauta (2020) et dans le casting de tournée de Icosahedron et 27 Ossos. Vaz a créé ad aeternum – une performance vidéo commandée par le Théâtre de Bairro Alto (PT ’20), Bureauc’Art – une performance en galerie au CunstLink (BE ‘19), et THEIR – une pièce expériementale pour le CLCB (NYC ‘15).

Plus récemment, elle a été chargée de de la chorégraphie de la pièce de théâtre : Uma Dança das Florestas par Teatro Griot, dont la première eut lieu au Teatro São Luiz à Lisbon en janvier 2022.

À propos du projet 

La chorégraphe et danseuse Vânia Doutel Vaz travaille depuis 2021 sur son premier solo, o Elefante no Meio da Sala, dont la première aura lieu en novembre 2022 au théâtre du Bairro Alto de Lisbonne dans le cadre du Festival Alkantara.

o Elefante no Meio da Sala aborde les questions d’identité, de temporalité, de motivation et de regard. Ou plutôt des regards… celui que porte l’artiste sur elle-même dans le relatif isolément de son travail ; celui qu’elle suscite chez les spectateurs en choisissant de s’exposer tout en ayant conscience de sa vulnérabilité et du bénéfice qu’elle en tire ; et celui qu’en échange elle porte sur le public qui lui fait face. Le lieu de représentation est ainsi propice au questionnement sur la dynamique du pouvoir. Cette dynamique est également mobilisée par une installation vidéo et un livre  présentés pendant la journée en dehors du spectacle sur scène.

Ce jeu de présence et d’absence de l’artiste entend relativiser l’idolâtrie et la position de surplomb qui caractérisent souvent l’œuvre d’art. Il permet de naviguer entre différentes nuances de virtuosité, de tension et d’élasticité de l’attente ; de remplacer distance par proximité physique et de renforcer l’identification entre public et interprète. L’exposition de ces thèmes reposera principalement sur le corps, en utilisant cependant le minimum d’artifice.

Le travail de recherche et les répétitions d’o Elefante no Meio da Sala ont été menés aux Estúdios Victor Córdon, à la Casa da Dança, à Pro.Dança et à l’Espaço do Tempo en avril 2022 (Portugal) ainsi qu’à New York. Des résidences d’artiste sont organisées au Théâtre de Chaillot en mai 2022 et à l’Espaço Alkantara en septembre 2022. Le spectacle sera créé au Théâtre du Bairro Alto de Lisbonne dans le cadre du Festival Alkantara, puis repris au festival Dias da Dança de Porto en 2023.

 

MON CORPS

Ceci est mon corps,

mais ce n’est pas encore mon corps.

Ce n’est plus mon corps

et ne sera plus jamais mon corps.

Mais il a été mon corps

et redeviendra un jour mon corps.

Je le ressens déjà comme mon corps,

mais je ne sais pas si mon corps

s’en souvient encore

ou s’il devra en sculpter un nouveau.

 

-     Gisela Casimiro

 

Distribution 

Chorégraphie, mise en scène et interprétation : Vânia Doutel Vaz
Conception vidéo : Daniela Stubbs Levi and Vânia Doutel Vaz
Lumières et direction technique : Leticia Skrycky
Costumes et Design : Nina Botkay
Sound Design : Adriana João
Collaborateurs de résidence : Josefa Pereira, Luara Learth, Piny, Nina Botkay
Production : Alkantara
Coproduction : Teatro do Bairro Alto, Teatro Municipal do Porto
Résidences : Alkantara, Casa da Dança, Estúdios Victor Córdon/OPART, La Fabrique Chaillot
Remerciements à Rui Horta, Ana Trincão, Maggie Segale, Giovanni Lourenço