Saison 2011 / 2012
Théâtre

Krzysztof Warlikowski
Contes africains d'après Shakespeare

Contes africains d'après Shakespeare de Kryzsztof Warlikowski
Contes africains d'après Shakespeare de Kryzsztof Warlikowski
Crédits :
Magda Hueckel

Krzysztof Warlikowski aborde Shakespeare à la lumière du présent dans l’atmosphère aride et surchauffée de l’Afrique telle qu’on la trouve dans les romans de J. M. Coetzee.

 

Pour éclairer les figures shakespeariennes du roi Lear, d’Othello ou de Shylock (le héros du Marchand de Venise), Krzysztof Warlikowski s’est tourné vers J. M. Coetzee, un auteur contemporain déjà présent dans (A)pollonia et dans La Fin, ses créations précédentes. Mais quel est le rapport entre Shakespeare et l’Afrique ? À première vue, il n’a rien d’évident. Sauf quand on sait que, depuis quelques années, Krzysztof Warlikowski s’applique dans ses spectacles à mettre en résonance des textes, des lieux, des époques qu’a priori rien ne rapproche. De ces rencontres inattendues jaillissent les étincelles qui alimentent son théâtre. De plus en plus, les créations de ce metteur en scène polonais prennent la forme de fables métaphysiques nimbées de mystère où l’on bascule d’un monde à un autre comme si on errait dans un labyrinthe spatio-temporel. Le spectateur y est à la fois emporté et frappé par ce qui se déploie sous ses yeux. Ainsi Lear, Othello et Shylock – le vieillard, le Noir, le Juif – sont-ils abordés comme autant de personnages énigmatiques, à la fois proches et loin de nous. Ces trois héros tragiques ont en commun d’avoir été rejetés par le monde qui les entoure. De même, J. M. Coetzee, né en Afrique du Sud de parents d’origine néerlandaise, décrit dans ses romans des personnages en décalage par rapport à la réalité environnante – dans un pays de surcroît fortement marqué par la discrimination raciale. Coetzee devient en quelque sorte le guide de cette quête initiatique à travers laquelle Warlikowski présente, dans une atmosphère aride chauffée par le soleil africain, une vision profondément personnelle de Shakespeare. • Hugues Le Tanneur

Infos pratiques

16 > 23 mars 2012

Salle Jean Vilar


Horaire :

18h30

 

Relâches :

18 et 19 mars

 

Durée :

5h

- 1ère partie : 1h20

(entracte : 30 min)

- 2ème partie : 1h30

(entracte : 20 min)

- 3ème partie : 1h20

 

Texte d’après Shakespeare (Le Roi Lear, Othello et Le Marchand de Venise), JM Coetzee (L’Eté de la vie et Au cœur de ce pays), Eldridge Cleaver (Soul of Ice) et Wajdi Mouawad

Mise en scène Krzysztof Warlikowski
Adaptation Krzysztof Warlikowski, Piotr Gruszczynski
Décor et costumes Małgorzata Szczesniak
Dramaturgie Piotr Gruszczynski
Musique Paweł Mykietyn
Lumière Felice Ross
Vidéo Kamil Polak
Chorégraphie Claude Bardouil

Avec Stanisława Celinska, Ewa Dałkowska, Adam Ferency, Małgorzata Hajewska, Wojciech Kalarus, Marek Kalita, Zygmunt Malanowicz, Maja Ostaszewska, Piotr Polak, Magdalena Popławska, Jacek Poniedziałek

Production Nowy Teatr-Varsovie
Coproduction Théâtre de la Place – Liège / Théâtre National de Bretagne - Rennes / Emilia Romagna Teatro Fondazione – Modène / Schaubühne am Lehniner Platz – Berlin / Fundação Centro Cultural de Belém – Lisbonne / Tutkivan Teatterityön Keskus – Tampere / Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg / Théâtre National de Chaillot
Avec le soutien du Programme culture de l’Union Européenne, la Ville de Varsovie, l’Institut Adam Mickiewicz et Wallonie-Bruxelles International
Dans le cadre du projet Prospero, accord de coopération culturelle européenne

 

Avec le soutien de l'Institut Polonais de Paris

 

 

 Téléchargez le programme de salle en PDF.

 

Krzysztof Warlikowski : projection d'un documentaire

Si l’on ne devait retenir qu’un nom susceptible d’évoquer à lui seul la ferveur créatrice polonaise de ces dix dernières années, ce serait probablement celui de Krzysztof Warlikowski.

 

Le documentaire de Manuelle Blanc Krzysztof Warlikowski ou le sacrifice en héritage suit les différentes étapes de sa création magistrale: (A)pollonia. Au travers de séquences de répétition, d’extraits de la pièce et d’entretiens, ce film nous plonge dans cette étrange machine à penser qu’est un spectacle en devenir et propose un regard subjectif sur ce metteur en scène à la pensée complexe et à l’univers si particulier.

 

La projection du documentaire sera suivie d’un débat en présence de Manuelle Blanc, Piotr Gruszczyński, dramaturge de Warlikowski et Georges Banu, écrivain et homme de théâtre français.

 

Proposé par l'Institut Polonais de Paris


Date > 28 septembre à 20h

Lieu > Salle Gémier du Théâtre National de Chaillot, entrée libre

Inscription obligatoire > cinema@institutpolonais.fr

Voir un extrait > http://vimeo.com/7645253

 

Sur Internet

Nowy Theatre (site en anglais et polonais)

Pour tous  

 

   Tarif plein                Tarif réduit *  
 Hors abonnement  32 €  24 €
 Abonnement jusqu'à 6 spectacles **      22 €  19 €
 Abonnement 7 spectacles et +  20,50 €  17,50 €

 

* Tarif réduit > Collectivités, groupes à partir de 10 personnes, demandeurs d'emploi, plus de 65 ans

** A partir de 4 spectacles ou 3 pour les spectateurs de province et de l'étranger, les groupes à partir de 10 personnes et les collectivités

 

Pour les jeunes (moins de 26 ans)

 

   Moins de 18 ans  De 18 à 25 ans   
 Individuels  11 €  13 €
 Abonnement groupe de 2 à 6 spectacles *  10,50 €  11,50 €
 Abonnement groupe 7 spectacles et +  10 €  11 €

 

* Groupes à partir de 10 personnes. Dans le cadre scolaire, un accompagnateur gratuit pour 30 élèves. 

 

Tarifs spécifiques 

 

Place à visibilité réduite > 10 €

(Pour les salles Jean Vilar et Gémier quand les spectacles sont complets, selon les configurations scéniques)


Bénéficiaires des minima sociaux > 8 € pour tous les spectacles

(Fournir un justificatif de moins de 3 mois)