Saison 2016 / 2017
L'Art d'être spectateur

L’Artiste et son monde
Une journée avec Anne Nguyen

Anne Nguyen
Anne Nguyen
Crédits :
Photo Philippe Gramard

Au cours de la saison, Chaillot vous convie à passer deux journées avec des artistes. L’une est conçue par Anne Nguyen, l’autre par Thierry Malandain (samedi 20 mai 2017). Ces moments sont l’occasion d’accéder à leur univers, de découvrir leur passion, leur manière de créer et leur vision de la danse et du monde.

 

 

J’ai créé la Compagnie par Terre en 2005 pour défendre ma vision de la danse hip hop au sein des arts chorégraphiques : celle d’une danse technique et performante mais très écrite, épurée, loin des clichés d’une danse hip hop démonstrative ou narrative. Danseuse spécialisée en break et familière du monde des battles, j’exploite l’excellence technique propre à chacune des spécialités de la danse hip hop.

 

À la base de chacun de mes spectacles se pose une réflexion sur la forme de la danse et sa destination. Influencée par un cursus scientifique, mon travail chorégraphique consiste à déstructurer les différentes gestuelles hip hop et à leur ouvrir de nouveaux espaces d’écriture en leur imposant des contraintes géométriques. Dans la continuité de ma pratique des arts martiaux, je m’intéresse aux principes d’action-réaction et aux possibilités de contact entre danseurs. C’est le mouvement en lui-même qui m’inspire : sur scène, les danseurs, habités par des systèmes rythmiques qui leur sont propres, s’expriment au sein d’un ensemble de contraintes, dont la musique, souvent créée pour chaque spectacle, n’est qu’une des composantes.

 

Tout en étant très attachée à l’excellence de l’exécution, je refuse toute forme d’« académisme » de la danse : j’aime développer et mettre en valeur les individualités et les spécificités de chaque danseur. Pour moi, l’essence du hip hop consiste en un désir de renouer avec l’instinct animal, en un besoin d’exubérance physique, en une envie de refléter les formes et les énergies qui nous entourent. Par l’alliance de la liberté et de la technique, la danse hip hop parle profondément à chacun d’entre nous. En la chorégraphiant, je cherche à magnifier les sentiments puissants qui en ressortent. / Anne Nguyen

 

 

Déroulement de la journée


Le matin, des moments d’initiation aux pratiques hip hop, adaptés à tous les publics :
pour parents et enfants, danseurs débutants ou confirmés.

 

Atelier break au sol (niveau confirmé) avec Santiago Codon-Gras. Spécialité hip-hop se déroulant principalement au sol, basée sur des mouvements acrobatiques et centrifuges. (NB : attention, prérequis)
Atelier top rocks (niveau débutant) avec Jean-Baptiste Matondo. Mouvements dansés debout précédant un passage au sol en break. Le top rock est devenu une discipline à part entière de la danse hip-hop.
Atelier popping (pratique douce) avec Rebecca Rheny. Spécialité hip-hop "funk style" basée sur les isolations et contractions musculaires, les dissociations, le travail des lignes et les changements d’état.
Atelier locking (famille) avec Pascal Luce. Spécialité hip-hop "funk style" combinant mouvements rapides et pauses, mouvements arrêtés du haut du corps et mouvements fluides du bas du corps.
Atelier house dance (niveau débutant) : Masangila Lumengo >> sous réserve. Il est possible qu'il soit remplacé par quelqu'un d'autre. Affiliée à la danse hip-hop, la House Dance se danse sur de la musique House. Elle combine jeux de jambes rapides et mouvements fluides du haut du corps.

Atelier enfants (break) : Antonio Mvuani-Gaston

 

À la pause, le déjeuner est pris en commun dans le Grand Foyer du théâtre sous la forme d’un buffet payant, mais vous pouvez également apporter votre pique-nique.
Un impromptu artistique est présenté à la fin du repas. Il s’agira d’un extrait-adaptation du duo Yonder Woman avec Anne Nguyen et Valentine Nagata-Ramos, une expérience pour deux femmes super-héros.
S’exposant volontairement aux regards, deux breakeuses pénètrent dans l’espace d’expérimentation qui leur est désigné. Déterminées à renvoyer au spectateur-observateur une image héroïque, elles se plient aux exigences de performance qu’elles lui supposent. Equipées de vestes de tailleur et de bonnets, elles s’inventent un labyrinthe parsemé d’épreuves et d’objectifs, au sein duquel elles progressent par saccades, dans un jeu de dépassements, de contacts, de tensions. Plongés dans l’atmosphère pesante de l’expectation, les corps des danseuses révèlent et transforment les contraintes subconscientes liées au mode de vie contemporain. Yonder : là (-bas).
 

L’après-midi, un temps d’échange avec la chorégraphe et ses invités puis une répétition ouverte avec les danseurs de la Compagnie par Terre.

 

Discussion : Anne Nguyen et les danseurs Santiago Codon-Gras, Jean-Baptiste Matondo, Rebecca Rheny, Pascal Luce, Valentine Nagata-Ramos, Masangila Lumengo (sous réserve). Echange-discussion autour de la danse hip-hop et des parcours d’artistes avec les danseurs de la Compagnie par Terre, également jeunes chorégraphe.
Répétition ouverte de Kata : Anne Nguyen et les danseurs Santiago Codon-Gras, Jean-Baptiste Matondo, Valentine Nagata-Ramos, Antonio Mvuani-Gaston. Création 2017.
Kata met en forme l’énergie guerrière du break, dont la gestuelle est décomposée en des suites de mouvements linéaires évoluant graduellement vers le contact, donnant naissance à de véritables scènes de combat.
 

 

Infos pratiques

SAMEDI 15 OCTOBRE 2016
DE 10h30 à 17h

 

Ateliers du matin : 12 €
Déjeuner : 18 € (10 € pour les moinsde 12 ans)
Après-midi : accès libre sur réservation

 

Composez librement votre programme.

 

Réservation en ligne, par téléphone ou sur le formulaire situé en fin de brochure.