Saison 2016 / 2017
L'Art d'être spectateur

Jour de silence
Minutes de silence : politique et mutisme

Les fauteuils de la salle Jean Vilar
Les fauteuils de la salle Jean Vilar
Crédits :
Patrick Berger

 

 

Dans le cadre du projet Silence(s) à l’initiative de Dominique Dupuy, l’idée de chaque « Jour de silence » est de faire se côtoyer la pensée, la théorie et la pratique dans diverses propositions vivantes mêlant ateliers, paroles, gestes, images, musiques... Sur ce principe ont été conçues une trentaine de journées qui seront égrenées de septembre 2016 à décembre 2017 dans différents lieux ; au Théâtre National de Chaillot, trois auront lieu cette saison et deux la saison prochaine.

 

Pour cette journée consacrée à la notion de « minute de silence », dans tout ce qu’elle revêt de politique et de social, les ateliers de pratique seront concentrés sur un travail de groupe, un travail communautaire : écoute des autres, prise de conscience de l’espace commun, unisson...

 

L’après-midi, pour sa leçon de silence, Jean-Michel Rey, essayiste, professeur émérite de littérature française à l'Université Paris 8, propose de partir de chacune de nos minutes de silence qui, sous leur apparente simplicité, recouvrent des réseaux d’affects et de pensées complexes. Pour chaque génération, il y a en effet des événements qui sont passés sous silence, rejetés ou soumis à un oubli actif. Par la suite, on en parle, on cherche à les analyser ou à les éclairer. Il y a donc toujours un décalage ou un retard qui peut contribuer à les désamorcer ou à les rendre moins importants ; comme un second silence plus discret que le premier. Paul Valéry écrit : « Aucune société ne pourrait supporter une notion nette de ses conditions d’existence. » Aucune n’est à même de faire la lumière sur les différents conflits qui la constituent et qui contribuent à son maintien. Ne faut-il pas parler à ce propos d’une économie politique des silences ?

 

Pendant le déjeuner, le metteur en scène Olivier Letellier, artiste associé à Chaillot, proposera l’impromptu Rêv’errance, rencontre entre un circassien spécialiste de la roue Cyr et un marionnettiste ; un duo poétique en forme de défi à l’apesanteur. À l’issue de cette journée, le danseur et chorégraphe japonais Saburo Teshigawara, présent au même moment à Chaillot avec son spectacle Flexible Silence, improvisera un solo sur le plateau de la salle Jean Vilar.

 

 

• Voir le site web du Projet Silence(s) et sa page Facebook.

 

 

DÉROULEMENT DE LA JOURNÉE

Le matin, ateliers de pratiques adaptés à tous les publics ( adultes tous niveaux de 16 à 65 ans, « grand âge »),  animés par Dominique Dupuy, Paola Piccolo, Philippe Ducou et Wu Zheng.

 

À la pause, le déjeuner est pris en commun dans le Grand Foyer du théâtre sous la forme d’un buffet payant, mais vous pouvez également apporter votre pique-nique. Un impromptu artistique ponctuera ce moment : Rêv'errance d'Olivier Letellier.

 

L’après-midi, leçon de silence par Jean-Michel Rey, suivie d’une improvisation dansée par Rihoko Sato de l'équipe de Saburo Teshigawara.

 

Composez librement votre programme.
Réservation en ligne, par téléphone ou sur le formulaire situé en fin de brochure.

 

 

AUTRES JOURS DE SILENCE À CHAILLOT

Faire silence : politique et mutisme, 24 septembre
L’Indicible : silences de l’amour, silences de l’amitié, 3 décembre

Infos pratiques

SAMEDI 25 FÉVRIER 2017

 

DE 10h30 à 17h

 
Ateliers du matin : 12 €

 
Déjeuner : 18 € (10 € pour les moins de 12 ans)

 

Après-midi : accès libre sur réservation

 

 

LSFUn atelier de pratique et les leçons de silence sont adaptées en langue des signes française

 

 

 

 

 

 Voir le site web du Projet Silence(s) et sa page Facebook.

 

 Voir l'intégrale de la journée du 24 septembre 2016

 

 

PODCAST - Réécoutez l'émission du 19 octobre 2016.

L'Heure bleue de Laure Adler avec Dominique Dupuy et Alain Corbin : Parler du silence à la radio, quel paradoxe ! Et pourquoi pas ?