Saison 2017 / 2018
L'Art d'être spectateur

Alonzo King
La Grande Rencontre

Alonzo King
Alonzo King
Crédits :
© 2008 RJ Muna

Rencontre exceptionnelle avec un artiste de la saison suivie d'une répétition ouverte.

 

Il y a cette idée qu’un danseur, un chanteur, un musicien doit posséder un énorme potentiel physique pour être talentueux. Mais ce n’est pas vrai. C’est la faculté mentale de même que la capacité du cœur qui doivent être énormes. Ce sont l’esprit et le cœur qui dansent, chantent et jouent. Pas le corps.

 

Bien danser c’est atteindre un état de conscience élevé qui s’apparente à un équilibre entre volonté et abandon. La plupart des danseurs vous diront que, dans les moments de danse qui leur ont été chers, ils ont ressenti avoir été dansés. La création a à voir avec la découverte, et faire une découverte indique qu’on a trouvé quelque chose, et donc que si une chose a été trouvée, alors elle existait déjà. Ce qui existe déjà en nous est notre perfection.

  

S’entraîner consiste en la découverte de cette perfection et du dépassement de ce qui l’empêche ou la bloque. Nous formons un triumvirat composé d’un corps, d’un esprit et d’une spiritualité: la spiritualité inspire l’esprit et l’esprit fait danser le corps. Quand les peuples aborigènes dansent en groupe, c’est pour participer avec les autres à un Être plus grand. Il faut se relier à quelque chose de plus grand que soi, sans quoi le talent s’accompagne vite de vantardise, et l’on reste à la surface des choses. L’humilité est la porte d’entrée vers un développement plus profond. S’entraîner enseigne des valeurs, et l’esprit en sort libéré et renforcé. Chaque être humain a reçu deux dons incroyablement puissants, la volonté et la pensée. Avec ces deux outils, nous pouvons soit construire soit détruire nos vies. Ces deux forces manipulent l’univers. C’est l’esprit qui libère ou emprisonne.

 

Le corps dansant est le symbole miniature du macrocosme et il peut potentiellement fonctionner de la même manière. Les danses sont des structures de pensée faites pour être directement expérimentées et/ou contemplées. L’homme primitif a compris que nous sommes des canaux d’information, et que pour recevoir et transcender ce don, un homme doit sortir du rang. Dans les studios où la plupart d’entre nous passons du temps à nous entraîner et à répéter, on ne peut oublier que nous sommes reliés à cette histoire primordiale, et que nous poursuivons le même but. Alonzo King

 

 

Infos pratiques

Samedi 10 mars 2018

 

de 14h30 à 17h

 

 

Accès libre sur réservation au 01 53 65 30 00