Suivez-nous

Lia Rodrigues

Lia Rodrigues - Photo Sami Landweer

Aucun mur n’est trop haut pour Lia Rodrigues, et certainement pas ceux qui segmentent la société brésilienne. Chorégraphe engagée, artiste associée à Chaillot depuis 2017, elle investit l’espace de manière très iconoclaste.

Née au Brésil en 1956, Lia Rodrigues suit une formation de ballet classique à São Paulo, fonde en 1977 le Grupo Andança, s’installe en France entre 1980 et 1982 et intègre la compagnie de Maguy Marin. De retour au Brésil, elle fonde sa compagnie, la Lia Rodrigues Companhia de Danças et l’installe dans la favela de Maré en 2004. Depuis, son travail prend appui sur les actions artistiques et pédagogiques qu’elle pilote dans la favela où elle a créé, avec l’association Redes da Maré, le Centre des arts et l’École libre de danse. Son but : démocratiser l’accès à l’art pour tous ceux qui vivent en état de vulnérabilité. Elle accueille désormais plus de trois cents élèves chaque année. Fúria, créé à Chaillot en 2018, avait mis la salle Gémier K.-O. debout. Nul doute que les plateaux vont à nouveau trembler avec sa relecture de Pororoca (créée en 2009 et qui devient Nororoca) et des Fables de La Fontaine.

Vous avez pu découvrir le travail de Lia Rodrigues à Chaillot :

Pindorama (décembre 2017)
Fúria (novembre 2018)
Jovem Negro Vivo, performance pour le soixante-dixième anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme (décembre 2018)

Voir le film Faire danser le monde, l’école libre de danse de Maré réalisé par la Fondation d'entreprise Hermès

lia_rodrigues_film_hermes_vf.png

lia_rodrigues_film_hermes_va.png