Saison 2016 / 2017
Danse

Constanza Macras
On Fire – The Invention of Tradition

On Fire – The Invention of Tradition
On Fire – The Invention of Tradition
Crédits :
Thomas Aurin

 

 

 

Invitée pour la première fois à Paris, l’artiste phare de la scène berlinoise démonte dans une pièce savoureuse, fruit d’une résidence artistique en Afrique du Sud, les stéréotypes culturels et historiques liés à la représentation de l’Autre. De la survivance des clichés dans les sociétés postcoloniales…

 

Pour Constanza Macras, la danse est affaire de sens autant que de corps. Depuis ses débuts en 1997, la chorégraphe née en Argentine et vivant à Berlin cherche à faire coïncider ses créations avec les questions qui agitent le monde. Avec sa première compagnie, Tamagotchi Y2K, puis à la tête de sa troupe atypique surnommée DorkyPark, elle traite de la vie dans les mégapoles, de l’immigration ou des droits humains avec une vitalité provocante. Devenue une figure emblématique de sa ville d’adoption, elle nourrit sans relâche son regard critique des failles contemporaines.

 

Ses pièces, mêlant texte, danse, musique live et vidéo, lui ont valu en 2010 le prestigieux prix Faust de la scène théâtrale allemande. Dans On Fire – The Invention of Tradition, créée en 2015, Constanza Macras a réuni des interprètes sud-africains et des performers installés à Berlin. En collaboration avec la photographe et vidéaste afro-américaine Ayana V. Jackson, basée à Johannesburg, elle dénonce la représentation néocolonialiste d’un Autre vu au travers de supposées traditions culturelles.

 

Derrière les clichés – dans tous les sens du terme – véhiculés par la presse, elle débusque les rapports de pouvoir et les séquelles de l’apartheid. À ces images ségrégatives, elle oppose la joyeuse vitalité d’une danse qui mixe allégrement gumboots, hip hop, zoulou et contemporain, dans un shaker chorégraphico-théâtral bouillonnant. « Je mélange. J’entrecroise. Je ne prévois pas tout », explique-t-elle à propos de son travail. Tout un programme ! / Isabelle Calabre

Infos pratiques

DU 31 MAI AU 2 JUIN 2017

 

MAI
20h30 MER 31
JUIN
1 9h30 JEU 1ER
20h30 VEN 2

 

Salle Jean Vilar

Durée 1h40

 

 

 

PREMIÈRE EN FRANCE

 

Chorégraphie et direction Constanza Macras
Dramaturgie Carmen Mehnert
Artistes visuels Ayana V. Jackson, Dean Hutton
Costumes Constanza Macras
Assistant aux costumes Noluthando Lobese
Habillement Jojo Shone

Assistant à la direction Nikoletta Fischer
Musique Jelena Kuljic
Son Stephan Wöhrmann

Lumières et direction technique Catalina Fernandez
 

Créé et interprété par Louis Becker, Emil Bordás, Fernanda Farah, Zandile Hlatshwayo,
Lucky Kele, Jelena Kuljic, Mandla Mathonsi, Thulani Mgidi, Melusi Mkhwanjana, Ntokozo Hazel Mhlaba, Felix Saalmann, John Sithole, Fana Tshabalala

 

 

Production Constanza Macras / DorkyPark – Berlin
Coproduction Dance Umbrella South Africa / Maxim Gorki Theater – Berlin
Avec le soutien de Kulturstiftung des Bundes et du Berlin Senate Chancellery – Cultural Affairs
Department, ainsi que celui du Rudolf Augstein Stiftung, du Goethe Institut Südafrika, du Dance Forum et de la Momo Gallery

 

Site internet de la compagnie Constanza Macras/DorkyPark (en anglais), sa chaîne vimeo et sa page Facebook

Hors abonnement

 Grille des tarifs A hors abonnement

 * Un accompagnateur gratuit pour 15 élèves

Abonnement

 Grille des tarifs A dans la formule d'abonnement

** 3 à 6 spectacles pour les spectateurs ne résidant pas en Île-de-France

 

A savoir

  • Justificatifs exigés pour les tarifs réduits 
    (carte d'identité pour l'âge, attestation de moins de 3 mois pour les bénéficiaires de minima sociaux, attestation Pôle emploi de moins de 3 mois pour les demandeurs d'emploi)
  • Des frais de location d'un montant de 2 € par place s'ajoutent aux prix ci-dessus
    si vous réservez par internet.
  • Les billets ne sont ni remboursés ni échangés, sauf en cas d’annulation de notre fait.